VGA vs HDMI : en quoi sont-ils différents ?

En tant que technologie la plus récente, HDMI offre des améliorations par rapport à l’ancien câble VGA à tous égards. HDMI est supérieur, que ce soit le taux de transmission, le taux d’affichage, la résolution vidéo ou même la nature du signal utilisé.

Cela étant dit, le VGA est loin d’avoir disparu. Alors que l’ancienne interface est progressivement supprimée, de nombreux appareils utilisent encore des ports VGA, ce qui rend important de comprendre ses forces et ses limites. Voici donc une introduction aux différences et aux fonctionnalités des interfaces VGA et HDMI.

Introduction à VGA et HDMI

VGA (matrice graphique vidéo) est une interface d’affichage conçue par IBM pour les moniteurs d’ordinateur en 1987. Le port VGA à 3 rangées à 15 broches est devenu une fonctionnalité omniprésente dans les cartes mères de PC, les consoles de jeu et les lecteurs de DVD.

Comme son nom l’indique, l’interface VGA ne transporte que des informations visuelles, et cela aussi à une résolution considérée comme faible par rapport aux normes actuelles. Pourtant, sa compatibilité facile et la prise en charge généralisée des fabricants ont permis de développer l’interface jusqu’en 2010, date à laquelle l’industrie a finalement opté pour la norme HDMI.

HDMI (interface multimédia haute définition) a été introduit en 2002 pour transporter à la fois des données audio et visuelles avec un seul câble, cela aussi à une résolution et une fréquence d’images bien améliorées. Au cours des années suivantes, il est rapidement devenu la norme de facto pour la connectivité multimédia.

Les téléviseurs HD qui seront bientôt lancés ont rapidement intégré cette technologie, en utilisant des connecteurs HDMI comme interface audiovisuelle unifiée. Et comme HDMI était rétro compatible avec DVI (interface visuelle numérique)la plupart des appareils modernes pourraient en faire usage.

Cependant, cela laisse les utilisateurs VGA dans l’embarras, car vous avez besoin d’un adaptateur spécialisé pour convertir les signaux VGA en signaux HDMI, et même dans ce cas, les performances peuvent être inégales. C’est pourquoi même les consoles de jeu et les appareils de streaming ont également migré vers la technologie la plus récente, rejoignant les ordinateurs en abandonnant le port VGA.

La différence fondamentale : analogique vs numérique

La différence la plus évidente entre les deux interfaces est le type de signal utilisé. Les connexions VGA transportent des signaux vidéo analogiques, tandis que HDMI est destiné à la transmission numérique.

Mais qu’est ce que ça veut dire? Fondamentalement, les signaux analogiques contiennent un gradient continu d’informations, tandis que les signaux numériques sont constitués de valeurs discrètes.

Cela rend les transmissions analogiques plus faciles à transmettre, mais pas particulièrement efficaces. Les transmissions numériques, en revanche, peuvent contenir beaucoup d’informations et sont moins sensibles aux interférences.

HDMI : transmission multimédia complète

En tant qu’interface analogique, VGA n’est capable de transmettre qu’un seul type d’informations à la fois. Cela le limite à la seule transmission vidéo, cela aussi à un niveau de qualité d’image inférieur.

HDMI, en revanche, peut transmettre tout type de données numériques. L’interface a été développée pour accueillir à la fois les signaux vidéo et audio, sans compromettre la fidélité de l’un ou de l’autre.

Le même câble HDMI peut transmettre simultanément 32 canaux audio Dolby Digital haute résolution ainsi qu’un flux vidéo de résolution 1080p. Cela a fait de HDMI l’interface principale pour les applications hautes performances telles que les consoles de jeu 4K et les lecteurs Blu-Ray.

VGA : plus simple et plus rapide

Grâce à la nature complexe d’un flux de données HDMI, les informations doivent être décodées en signaux utilisables avant la lecture. Cela introduit un petit décalage d’entrée avec n’importe quelle connexion HDMI, quelle que soit la puissance du système en question.

Ce problème n’est pas présent dans VGA. Ses signaux analogiques peuvent être rapidement traduits en images animées sur l’écran, sans aucune sorte de post-traitement ou de conversion. Ce faible décalage d’entrée est la seule grâce salvatrice de VGA, car il perd au profit de HDMI sur toutes les autres mesures.

Malheureusement, c’est une qualité qui entre rarement en jeu dans la plupart des applications. Un décalage d’entrée introduit simplement un léger retard dans la lecture réelle, sans affecter la moindre qualité de lecture. À moins que le contenu ne soit extrêmement sensible au temps, il n’y a aucun avantage perceptible à utiliser VGA.

HDMI : flexible et stable

Quiconque a travaillé avec d’anciens moniteurs CRT sait que vous ne pouvez pas simplement brancher un connecteur VGA sur un appareil en cours d’exécution et vous attendre à ce qu’il fonctionne. Vous pouvez le faire en HDMI, cependant.

Appelée hot-plugging, cette fonctionnalité permet de basculer les écrans HDMI à la volée, sans avoir à redémarrer tout le système générant le flux vidéo. Pour de nombreuses applications commerciales, cette capacité est une bouée de sauvetage.

Les câbles HDMI sont également moins sujets aux interférences électromagnétiques, en raison de leur blindage épais et de leurs signaux numériques. Cela en fait un meilleur choix que le VGA pour le déploiement autour des sources de rayonnement.

HDMI : plus de pixels qui se rafraîchissent plus rapidement

Non seulement HDMI peut prendre en charge des résolutions plus élevées (jusqu’à 4K) que VGA, mais il prend également en charge des taux de rafraîchissement beaucoup plus élevés, allant jusqu’à 240 Hz. Cet avantage n’est plus seulement théorique, avec des moniteurs haut de gamme et des téléviseurs UHD offrant régulièrement ces spécifications avancées.

La dernière version de la norme, HDMI 2.1a, prend même en charge 8K, ainsi que des normes vidéo avancées telles que Dolby Vision et HDR10+.

En revanche, la dernière version de VGA n’est capable que d’une résolution maximale de 1600 × 1200, cela aussi au taux de rafraîchissement standard de 60 Hz uniquement. Outre l’intégration audio, c’est une autre raison importante pour laquelle les fabricants de téléviseurs et d’écrans d’ordinateur se tournent complètement vers le HDMI.

VGA contre HDMI : en bref

HDMI est clairement la meilleure interface pour transmettre n’importe quel flux multimédia. Il élimine le besoin d’un câble audio et offre des résolutions et des fréquences d’images améliorées. DisplayPort est la seule autre interface à offrir des fonctionnalités similaires.

C’est à prévoir, cependant, étant donné que le VGA est une technologie beaucoup plus ancienne. Pour l’époque, le VGA était une technologie étonnamment robuste, transmettant des flux vidéo via des signaux analogiques plus simples sans aucun décalage d’entrée.

Mais comme les normes plus anciennes de toute interface technologique, les jours de VGA tirent à leur fin. À l’ère des graphiques 4K et des moniteurs 120 Hz, le HDMI est un composant essentiel de l’écosystème du divertissement. Le VGA n’est utile que pour s’interfacer avec des appareils plus anciens comme les projecteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici